Page d'accueil > Horreur > Fiction > Thriller > Carrie Évaluation

Carrie

Par Stephen King
Avis: 29 | Évaluation globale: Médias
Lauréat du prix
3
Bien
17
Médias
7
Le mal
1
Terrible
1
Un classique moderne, Carrie a introduit une nouvelle voix distinctive dans la fiction américaine - Stephen King. L'histoire de Carrie White, une lycéenne incomprise, ses pouvoirs télékinésiques extraordinaires et son violent déchaînement de vengeance, reste l'un des romans les plus révolutionnaires et les plus choquants de tous les temps.Rendez-vous avec terreur et vivez le cauchemar qui est .. .Carrie - retour

Avis

05/12/2020
Dov Hintson

Je veux commencer une étagère de "livres-qui-me-traumatisent-comme-un-enfant-avec-des-histoires-de-filles-qui-ne-pouvaient-pas-arrêter-de-jaillir-du-sang-là-bas," mais Je ne peux penser à aucun autre à part ça et Cloche. Je sais Es-tu là Dieu, c'est moi Margaret ils ne pouvaient tout simplement pas arrêter d'en parler, mais je pense que c'était différent, plus juste perplexe et ennuyeux qu'en réalité traumatisant.

Des suggestions?

Hum, BTW, ce livre est incroyable. Je devrais lui donner plus de trois étoiles. Là! Terminé. Quatre! C'est l'un de ces livres où vous êtes comme, DUDE, comment avez-vous même pensé à ces PENSÉES? Je veux dire, je pense que nous tenons tout pour acquis maintenant mais honnêtement, ce livre est incroyable. Je veux dire, il y a tellement BEAUCOUP, de la maman fanatique religieuse effrayante au sang du porc aux fils téléphoniques abattus au ..... Je n'ai pas lu ça depuis cent ans, mais je me souviens de nombreuses scènes si vivement , et pas seulement à cause du film (ce qui est bien sûr aussi génial).

Je pense vraiment que cela a pris beaucoup de courage pour écrire. Je veux dire, la scène des vestiaires des filles, allez, je veux dire, qui pensait-il qu'il était quand il a écrit cela? Je pense qu'il buvait encore à ce moment-là. Il devait l'être. Combien de tripes cela prendrait-il, pour être comme, "Je suis ce gars et je vais écrire cette scène complètement absurde de ce que j'imagine que ça pourrait être comme à l'intérieur d'un vestiaire de filles de lycée, même si De toute évidence, je n'ai AUCUNE IDÉE. Oh, oui, et cette adolescente nue impopulaire va être là-bas pour avoir ses règles pour la première fois, et ça va être FOLLE. Extrêmement sanglante, c'est ce que ça va être! Ouais, c'est vrai, du sang PARTOUT. C'est un roman d'horreur! Je vais commencer par du sang! Qu'est-ce qui pourrait être plus dégoûtant et dérangeant que saigner de son orifice le plus privé? Eh bien, je suis sûr que je n'ai aucune idée de ce que c'est, vraiment ne l'imaginez pas, l'idée me semble totalement folle, que quelque chose d'aussi grossier arriverait à n'importe qui ... mais être dans le vestiaire des filles, wow, eh bien, ça semble vraiment intense aussi. , Je n'ai aucune idée de ce à quoi cela ressemblerait de façon réaliste! Alors oui, mais je vais quand même écrire cette scène, g en train de couler du sang et de méchantes lycéennes et ça va COMPETEMENT @ # *% ing CRAZY. " Et il l'a fait. Et c'était.

Mais cela a fonctionné. Ce roman était fou et intrépide et visiblement écrit par quelqu'un qui avait cette histoire en lui qui devait jaillir comme le sang menstruel de Carrie et l'angoisse télékinésique folle. C'est l'un des livres auxquels je pense quand je suis déprimé par l'idée d'écrire des ateliers et le critique d'observation interne et tout le reste de ce genre de choses limitant le contrôle de la qualité. Parfois, les gens doivent dire aux vérificateurs des faits dans leur cerveau fiévreux de s'asseoir et de se taire, et d'étouffer les voix de la raison et de la tempérance afin qu'ils puissent laisser les choses sauvages sortir, et quand ils le font, c'est à ce moment-là qu'ils écrivent Carrie.

Est-ce le classique de la littérature occidentale? Non, pas selon les normes de la plupart des gens, et certainement pas selon les miennes. Mais c'est une sacrée bonne histoire, et je suis content qu'il l'ait racontée!
05/12/2020
Corinne Waisman

Pauvre Carrie, tout ce qu'elle veut, c'est être normal. Au lieu de cela, elle a la télékinésie, une maman aux noix et une école pleine de brutes à gérer quotidiennement.

Ses pairs sont hideux; en particulier Tommy, que j'imagine comme un douchebag qui porte des lunettes de soleil à l'intérieur, qualifie les filles de "bitties" et a son portefeuille attaché à son pantalon par une chaîne qu'il a achetée chez Hot Topic.

Nous connaissons tous le type.

Sa petite amie suce aussi, mais elle semble plutôt être le produit d'une horrible parentalité et de la pression des pairs. Je ne sais pas, peut-être que je vais trop doucement avec elle ... Carrie non. :)

Quoi qu'il en soit, Carrie en a assez et fléchit son nouveau pouvoir de la manière la plus efficace de Stephen Kingy.

C'est génial ... chaque fois que je le lis.

Cette fois, j'ai eu le plaisir de la lire par Sissy Spacek alors que je courais depuis deux jours.
05/12/2020
Une Felice

J'ai décidé de revenir en arrière et de relire tous les livres de Stephen King en tant que livres audio cette fois. Ceux que j'ai lus récemment ou que j'ai déjà relus, je ne les ferai peut-être pas. Je commence au tout début avec Carrie que j'ai lu à l'origine sur Kindle en 2014.

Vous pourriez dire: «Mais, Matthew, c'était son premier livre! Vous ne l'avez pas lu pour la première fois avant 2014!? ” Il y a plusieurs raisons à cela:
1. Carrie est beaucoup référencée dans la culture pop. En grandissant dans les années 80 et 90, vous n'aviez vraiment pas besoin de lire Carrie pour connaître l'histoire.
2. J'ai eu une copie de poche une fois (milieu des années 90). Il s'est effondré lorsque j'étais à mi-chemin. Je n'y suis pas retourné avant 2014. Je sais, je sais. . . procrastination sérieuse!

Eh bien, je l'ai maintenant lu deux fois et c'est vraiment un livre assez étonnant. Beaucoup de suspense et de scènes terrifiantes entassées dans un petit paquet. Dans l'intro, King a dit qu'il travaillait sur cela comme une histoire courte quand elle s'est développée en roman - et je peux le voir. Il était principalement un gars de la petite histoire à l'époque, mais un peu plus a commencé à couler et il ne pouvait tout simplement pas s'arrêter! C'est incroyable de penser que le même gars qui a commencé avec des histoires courtes et des romans courts a fini par écrire des livres comme The Stand and It!

Une chose que je pense que les gens qui ne lisent pas King mais qui ne le connaissent que comme le maître de l'horreur à travers les films et le ouï-dire manquent beaucoup. Il n'est pas seulement l'horreur. Certes, il existe de nombreux scénarios horribles à Carrie, mais il y a tellement de choses sur l'humanité; comment nous nous traitons les uns les autres et comment nos actions envers les autres peuvent avoir un effet plus large que prévu. Dans un monde où nous commençons à traiter les autres plus mal que jamais, Carrie pourrait servir de récit édifiant si vous ne le considérez pas seulement comme un roman d'horreur effrayant.

King a commencé ici, alors devriez-vous? Carrie n'est généralement pas un livre que je recommande aux personnes qui souhaitent essayer King pour la première fois. Je ne sais pas pourquoi, mais je recommande habituellement The Dead Zone or Pet Sematary. Après ma deuxième fois, je m'en tiens à cela. Je pense que Carrie est quelque chose à essayer après avoir essayé quelques-uns de ses autres livres. Mais, vous pouvez aussi l'essayer en premier, cela n'a probablement pas d'importance - c'est juste mon instinct que vous devriez attendre!
05/12/2020
Ullman Calamare

Tout le monde est invité au bal de danse!


CETTE FIN QUE VOUS ATTENDRE ...

C'est très intéressant à lire Carrie enfin.

J'ai vu l'adaptation de Brian de Palma, donc je ne savais pas ce qui allait se passer.

Cependant, la façon dont Stephen King a écrit ce livre était d'une telle manière que le roman est toujours intéressant, peu importe si vous connaissez déjà les principaux faits saillants.

Il y a des livres qui si vous saviez ce qui va se passer ... kaput! Tout le plaisir a été gâché et vous ne serez pas intéressé par la lecture du livre.

MAIS ici, Stephen King vous a donné les faits saillants tout de suite.

Vous n'avez même pas avancé quelques pages et vous savez déjà que Carrie White a des pouvoirs télékinésiques et que quelque chose de vraiment grave s'est produit dans la soirée de bal.


LE LIVRE QUI A COMMENCÉ LA CARRIÈRE DE STEPHEN KING

Je pense que c'est le meilleur témoignage du génie de Stephen King en cela, son tout premier roman (le premier à être publié mais en réalité le quatrième qu'il a écrit). Il n'a pas pu savoir alors que le livre allait devenir un succès et un livre de base dans le genre d'horreur, mais pensant que cela se produirait, il est intelligent de ne pas attendre longtemps dans le récit pour donner les principaux faits saillants.

Depuis si avant, vous devez encore vous gâter des événements clés dans les histoires, ...

... de nos jours avec internet, les réseaux sociaux, les actualités en ligne, les forums de discussion, etc ... c'est vraiment VRAIMENT DUR pour éviter d'être gâté quand quelque chose est devenu si réussi.

Mais avec le premier roman de Stephen King publié?

Pas de sueur, vous pouvez lire près de 40 ans plus tard le roman, en connaissant l'histoire, et vous vous engagez toujours dans le livre en raison de la grande gestion de l'auteur sur la présentation de l'histoire.


STYLE NARRATIF INSOLITE MAIS BRILLANT

Peut-être, de nos jours, cela pourrait être une façon assez standard de raconter l'histoire, mais il y a 40 ans?

Un style visionnaire!

Le récit joue avec les événements «actuels» de l'histoire avec des extraits de livres et documents supposés écrits dans le «futur» de l'histoire. Même vous devez tenir compte du fait que le roman est en quelque sorte une histoire d'histoire alternative car il se déroule en "1979" mais la publication date de 1974, et il y a de nombreuses références sur les livres d'investigation supposés là-bas avec des dates encore plus futures .

Autre élément puissant sur Carrie est que son sujet principal est toujours aussi pertinent maintenant qu'en 1974, puisque ce sujet est BULLLYING.

L'intimidation est le principal déclencheur de l'histoire et vous ne pouvez pas nier que c'est un sujet qui, malheureusement, est aussi important maintenant (sinon plus) qu'en 1974.

À cause de ça, Carrie n'a pas vieilli et n'a pas perdu son attrait pour les nouveaux lecteurs. Je pense que le scénario principal et l'intrigue sont bien définis et développés.


ENTRER DANS LEURS PEAUX

Ma seule plainte serait dans le domaine du développement du personnage et / ou la justification de certaines actions.

Je dis cela alors que les personnages "diaboliques" comme Chris Hargensen et Billy Nolan sont développés de manière satisfaisante et avec des réactions vraiment intéressantes des deux.

Dans le cas de Mlle Dejardin et Sue Snell, je pense qu'ils pourraient utiliser un meilleur cadre de leurs motivations pour aider Carrie White et pas une impulsion soudaine d'être de bons samaritains. Plus d'interaction entre Carrie White et sa mère pourrait être appréciée.

Passer à d'autres sujets ...

Je pense que c'est une idée fausse générale que Carrie White est devenue folle, folle, etc.

Oh, non, non, mes amis.

Elle n'était pas folle.

Une folle ne pense pas clairement et il est évident que Carry une fois qu'elle a déchaîné sa rage, elle a pris des mesures pour protéger son travail qu'une folle ne ferait pas.

Bien sûr, je ne dis pas que Carrie était une personne "saine d'esprit".

Certainement, elle était une personne psychopathe que c'est waaaaay différent d'un "fou".

Même certains événements dans sa confrontation avec sa mère et plus tard sa rencontre avec Sue Snell, laissent des preuves claires que Carrie White pensait dans un certain niveau de "logique rationnelle", peut-être irrationnelle pour vous mais quand vous essayez de penser à ce qui pourrait signifier être Carrie White ...

... vous pouvez comprendre pourquoi certains événements "étranges", ont toute la logique dans le monde étrange de Carrie.

Changement de sujet à nouveau. (S'il vous plaît, faites-moi plaisir, je vous promets que c'est la dernière fois)

Le roman laisse même un certain cadre ouvert pour une suite potentielle.

Quarante ans plus tard, on pourrait penser que cela ne se produira jamais, MAIS voir une suite récemment publiée pour Le brillant...

... donc tout peut arriver.
05/12/2020
Dorcia Mammo

Je retire ceci de l'étagère de lecture en ce moment parce que je ne peux vraiment pas entrer dans ce livre.
05/12/2020
Odell Pellman

“People don't get better, they just get smarter. When you get smarter you don't stop pulling the wings off flies, you just think of better reasons for doing it.”

Ceci est la pizza, la saveur bizarre.

J'ai adoré à quel point c'était lié à la religion. Pas des églises et des trucs comme ça. Je veux dire des choses hardcore sur le point où la religion cesse d'être religion et se transforme en fanatisme et comment une personne peut devenir folle avec elle, surtout si vous avez déjà tendance à devenir fou.

Et Margaret White avait définitivement tendance à la folie. C'est une personne fou, maniaque et folle qui croit que les femmes vivent constamment dans le péché à cause de leur sexe. Le sexe est un poison, le plaisir sexuel est un péché. Quand elle est tombée enceinte, elle a essayé de tuer le bébé. Maintenant, après 17 ans, elle se fait du mal pour empêcher sa fille de lui désobéir comme une gentille petite brebis.

Carrie est le genre de fille qui a ses règles et pense qu'elle saigne à mort. Oui, c'est ce qui se passe lorsque vous n'avez pas d'amis ou de personnes pour vous soutenir ou une mère qui vous soutient et peut vous guider à travers des choses comme ça. Chaque fois que Carrie commet un péché, Margaret est obligée de s'enfermer dans un placard jusqu'à ce qu'elle se repente de ses péchés en demandant pardon.

Si vous avez vu le film - ou mieux encore, les films - alors vous ne connaissez que trop bien l'intrigue et ce qui se passe. Ce qui mérite d'être mentionné, c'est le fait que, même si j'étais moi-même familier avec l'intrigue, j'avais envie de lire quelque chose de nouveau, quelque chose que je n'avais jamais entendu ou vu auparavant et c'est la magie de l'écriture de M. King.

La façon dont il combine le passé avec le présent et l'horreur semble bien trop réelle. C'est appétissant et cela vous donne envie de plus en plus de cette horreur et de cette terreur.
C'est un roman assez petit, il ne vous faudra aucun temps pour le lire. Donc, si vous avez vu les films, n'hésitez pas. Simplement fais-le. Vous ne le regretterez pas.
05/12/2020
Breen Schechter

Carrie, Stephen King
Carrie est un roman de l'auteur américain Stephen King. C'était son premier roman publié, publié le 5 avril 1974. Il tourne autour de l'éponyme Carrie White, une inadaptée impitoyable sans amis et une lycéenne intimidée qui utilise ses pouvoirs télékinétiques nouvellement découverts pour se venger de ceux qui la tourmentent. Pendant ce processus, elle provoque l'une des pires catastrophes locales que la ville ait jamais connues. King a commenté qu'il trouvait le travail "brut" et "avec un pouvoir surprenant de blesser et d'horrifier". C'est l'un des livres les plus fréquemment interdits dans les écoles américaines. Une grande partie du livre utilise des coupures de journaux, des articles de magazines, des lettres et des extraits de livres pour raconter comment Carrie a détruit la ville fictive de Chamberlain, dans le Maine, tout en exigeant la vengeance de ses camarades de classe sadiques et de sa propre mère Margaret.

تاریخ نخستین خوانش: روز بیست و هشتم ماه ژانویه سال 2014 میلادی
عنوان: کری ؛ نویسنده: استیون کینگ ؛ مترجم: بهاره ملازم ؛ تهران ، افراز ، 1390 ؛ ئدر 280 ص ؛ شابک: 9789642435821 ؛ مدضد

داستان بلوغ و قدرت‌های فرابشری «کری وایت» است ، «کری وایت» ، دختر خجالتی و کمروی مدرسه ، به شدتسار Lire la suite. روزی که دخترِ شلوغ و شرّ مدرسه ، کریس ، که از کری متنفر است ، تصمیم میگیرد بلایی سرِ او بیاورد ، روزی ستک از این داستان دو فیلم زیر نیز اقتباس و ساخته و پرداخته شده است
نام فیلم: کری; کارگردان: برایان دی پالما; نویسنده: استیون کینگ; بازیگران: سیسی اسپیسک; جان تراولتا; پایپر لوری; پاملا جین سولز; موسیقی: پینو دوناجو; تدوین: پال هرش; توزیع کننده: یونایتد آرتیستس; تاریخهای انتشار: 3 نوامبر 1976 ؛ مدت زمان: 98 دقیقه ؛ کشور: ایالات متحده ؛ زبان: انگلیسی ؛ هزینهٔ فیلم: یک میلیون و هشتصد هاره
نام فیلم: کری; کارگردان: کیمبرلی پرس; تهیه کننده: کوین میشر; فیلمنامه نویس: روبرتو آگیر-سکزا; بر پایه داستان کری اثر: استیون کینگ; بازیگران: کلویی مورتز; جولیان مور; جودی گریر; گابریلا وایلد; پورتیا دوبلدی; درک مکگرث; بری شاباکا هنلی; موسیقی: مارکو بلترامی; فیلمبرداری: استیو یدلین; تدوین: لی پرسی; شرکت تولید: میشر فیلمز; توزیع کننده: مترو گلدوین مایر; اسکرین جمز; تاریخ (های) انتشار: 18 اکتبر 2013 میلادی; مدت : 99 دقیقه ؛ کشور: آمریکا ؛ زبان: انگلیسی ؛ بودجه: 30 میلیون دلار ؛ گیشه: 84790678 دلار ؛
ا. شربیانی
05/12/2020
Stanwinn Amsdell

"Jésus regarde du mur,
Mais son visage est froid comme la pierre,
Et s'il m'aime
Comme elle me le dit
Pourquoi je me sens si seule? "


Je me souviens avoir regardé le film quand j'étais très petit, j'en étais à peu près pétrifié. L'image d'une pauvre fille couverte de sang de porc, en train de faire une tuerie me hantait, et je la lis aujourd'hui pour la première fois terriblement bouleversée et pourtant incroyablement hypnotisée par l'écriture de King. Pas étonnant qu'il soit où il est aujourd'hui. Un vrai génie!
05/12/2020
Kozloski Koplin

Outcast Carrie White a un secret. Elle est télékinésique. Quand le petit ami d'une fille populaire l'invite au bal comme expiation, elle accepte, ignorant complètement les horreurs qui se cachent à l'horizon ...

Carrie est le premier roman de Stephen King et fait partie de notre paysage culturel depuis qu'il est devenu un film à la fin des années 1970. D'une certaine manière, je me suis échappé de le lire ou de voir le film jusqu'à présent. Je savais (ou pensais que je connaissais) la plupart des rides de l'intrigue, à cause de sai King Sur l'écriture: un mémoire de l'artisanat et de nombreuses références culturelles au fil des ans.

Carrie est racontée à l'aide d'une structure intéressante, alternant des passages de la chronologie de Carrie au fur et à mesure qu'elle se déroule et s'écarte des récits de ce qui s'est passé au bal dans un avenir lointain. La structure m'a rappelé Ne rentre pas chez toi a l'heure. Je pense que Block l'a mieux fait.

L'histoire elle-même est plutôt bonne. C'est une histoire de rejet, d'acceptation, de trahison et de vengeance sanglante et horrible. Cela ressemble beaucoup à un premier roman, écrasé par endroits, mais il y a toujours une certaine royauté.

Bien que je ne dirais pas que je n'aimais pas l'histoire, je n'en étais pas amoureux. Cela ressemble à une novellette qui a été rembourrée pour me donner une longueur de roman. C'est peut-être parce que je savais déjà où allait l'histoire, à la fois à cause de la structure et parce qu'elle fait partie de notre culture pop depuis si longtemps, je n'étais tout simplement pas accro. Cependant, la fin a été beaucoup plus horrible que je ne le pensais. Le déchaînement était de loin la meilleure partie du livre.

Lien possible avec une autre histoire de Stephen King: Teddy DuChamp, propriétaire de Teddy's Amoco, est mentionné comme décédé en 1968, mais son fils verrouille toujours les pompes à essence. Cependant, l'âge ne semble pas correct pour Teddy DuChamp de The Body.

Je suis heureux que Stephen King ait fait irruption dans l'entreprise avec Carrie, mais ce n'était tout simplement pas mon seau de sang de porc. Deux étoiles sur cinq.
05/12/2020
Gustavo Vanfleet

Carrie est le premier roman de Stephen King et vous pouvez le dire. Ce n'est pas de l'ombre parce que Carrie est toujours aussi géniale, mais en tant que "lecteur constant", j'ai pu voir comment son écriture s'est améliorée au fil des ans. J'ai lu Carrie pour la première fois à l'âge de 13 ou 14 ans et c'était mon premier livre King. À l'époque, je lui aurais donné 10 étoiles parce que je l'ai vraiment adoré. J'ai regardé le film (l'original) et j'ai fait une descente dans la collection King de ma sœur (elle est une grande fan de King) et pendant que tous les autres de mon âge lisaient Harry Potter, je lisais The Shining & The Stand.

Carrie parle d'une adolescente bizarre dont la mère est manifestement gravement malade mentalement et qui à l'école est constamment victime d'intimidation. Carrie a un "cadeau" spécial? Elle a des pouvoirs télékinésiques. Carrie est un roman d'horreur avec Sci Fi mélangé, mais je considère celui-ci comme l'un des romans les plus réalistes d'oncle Stevie. Remplacer la télékinésie par une arme à feu et Carrie est tout aussi horrible, sinon plus, car chaque semaine, un enfant prend une arme à feu à l'école et la violence s'ensuit. Carrie a une vie de famille infernale et elle est harcelée sans arrêt à l'école, Carrie est une bombe à retardement.

Stephen King est si bon pour écrire des histoires sur des personnes intimidées ou maltraitées. Dans l'attente de ce livre, il parle des 2 filles avec lesquelles il est allé à l'école qui ont inspiré Carrie. Ces filles étaient étranges et timides et à cause de cela elles ont été intimidées. Oncle Stevie déplore le fait que même s'il n'était pas un tyran, il ne les a jamais défendus non plus. Il a donc écrit Carrie comme un moyen de leur donner leur revanche.

Carrie n'est pas à mon avis le meilleur roman de Stephen King, mais je pense que c'est un bon roman de passerelle pour vous lancer dans votre dépendance au King.
05/12/2020
Israeli Hinchliff

Ne laissez pas la brièveté de ce livre vous tromper. Carrie peut être l'un des livres les moins épais de King, mais dès la scène d'ouverture scandaleuse jusqu'à la dernière page, c'est un inlassablement pénible lire.

King rassemble l'histoire de Carrie à travers une série de rapports et d'articles concernant une catastrophe télékinétique dans le Maine. Je savais à quel point la fin serait terrible avant même qu'elle ne se produise, alors lire le livre était une expérience atroce - la crainte continuait de construire page après page, je pouvais voir à quoi tout cela conduisait, je savais à quel point c'était facilement évitable, mais là je ne pouvais rien faire à part regarder les dominos tomber l'un après l'autre.

Et une fois que l'horreur s'est dissipée, le tragédie de celui-ci a coulé.

Oui, tragédie. Parce que plus que tout, Carrie est une histoire très triste d'intimidation qui est allée trop loin. La vie de Carrie est misérable - que ce soit à la maison, où elle est opprimée par sa mère obsédée par la religion, ou à l'école, où elle est implacablement harcelée par ses pairs. J'avais peur, pas of Carrie mais pour Carrie. Mon cœur est allé vers elle et à la fin, lorsque la finale s'est jouée, une toute petite partie de moi a peut-être même pris racine pour elle.

Carrie ne me fera pas de cauchemars, mais cela m'a laissé épuisé émotionnellement et le cœur brisé - pas quelque chose que j'attends d'un genre comme l'horreur. Un début assez impressionnant pour mon incursion en territoire SK, je dois dire.
05/12/2020
Belita Regina

Tout a progressé comme il se doit au premier semestre. L'histoire se déplaçait à un bon rythme et l'écriture - bien qu'elle ne bouge pas - était adéquate.

Puis la scène climatique s'est produite peu après la mi-course. Je vais reformuler cela. L'apogée s'est produite au milieu…le milieu!

"Un endroit étrange pour une scène climatique", je me souviens avoir pensé. Néanmoins, j'ai continué ... et encore et encore à travers une marée montante d'adverbes tricheurs. "Oh maman, non!" J'ai pleuré quand, sans avertissement / sans préavis / comme un éclair / comme un flash / en un clin d'œil / en un battement de cœur / rapide et sans cause, chaque action a commencé à se produire "soudainement". Je pense que King a peut-être utilisé soudainement deux fois en une phrase!

Qu'est-il arrivé?

Pourquoi le montage s'est-il arrêté à mi-chemin?

Pourquoi l'histoire a-t-elle traîné après qu'elle ait été essentiellement terminée?

En fin de compte, c'est un livre 2 étoiles qui obtient 3 pour l'histoire intéressante et le bon départ. Tout le reste est anticlimax.
05/12/2020
Alethia Prance

Carrie White était-elle un tireur littéraire actif?

Décomposons-le: d'une vie familiale abusive et négligente avec des hobgobelins théologiques et religieux sombres; elle est harcelée et taquinée à l'école, sans relâche, par d'autres filles et l'intimidation est autorisée (quelque peu) par l'administration de l'école. Elle se sent seule et sans soulagement et elle est finalement soumise à une humiliation qui brise un mur, franchit une ligne puis elle franchit une ligne et des gens meurent.

Stephen King écrase la rédaction avec une déclaration audacieuse, déclarant qu'il appartient et sera là pendant un certain temps. Les lecteurs de 1974, lorsque cela a été publié pour la première fois, ont probablement remarqué le talent et pensaient peut-être qu'il s'agissait d'un jeune écrivain qui en avait encore plus dans le réservoir pour la route. Ils ne savaient pas alors que ce HELLACIOUS kick ass, rancune match jeter un premier livre n'était que la salve d'ouverture dans une longue carrière de définition de genre qui effraie toujours les jeebies heebie de payer des clients dans le monde entier.

Revenons donc à l'idée du tireur actif. Effrayant comme King a fait les années 70, il ne savait pas à quel point nous serions effrayants quelques années plus tard. Avant Columbine, avant tous les tristes et tristes reportages de CNN depuis, King nous a montré ce qui pouvait arriver lorsque l'intimidé, terrorisé, terrifiant, privé de ses droits, chassait un arbre et reculé dans un coin gros enfant, choisi en dernier pour le jeu et été à la fin d'un rire, un doigt pointé peut faire si elle y pense trop fort. Les pouvoirs de Carrie deviennent une allégorie pour une arme d'assaut avec des sacs de sport remplis de clips de munitions.

Nous voyons la scène du point de vue de l'intimidateur, de l'intimidé et du spectre de tiers qui regardent et permettent que cela se produise. Les lecteurs peuvent comprendre car il est probable que les enfants étaient cruels les uns envers les autres dans les grottes.

Le grand talent de King est de trouver l'extraordinaire dans le quotidien et King donne à Carrie White le genre de pouvoir dont rêvent ceux qui se moquent et non. Plus tard, dans sa nouvelle Apt Pupil, King reviendra sur cette idée, explorant le concept de jeu de tir actif d'une manière plus conventionnelle à nos sens désensibilisés, mais ici avec Carrie, il a creusé profondément et découvert les mêmes racines noires.

Avec ses pouvoirs télékinésiques et sa psyché instable, Carrie incarne et personnifie une sombre vérité que King a allumé, que la capacité de se blesser et de se faire mal au dos est quelque chose d'inhérent en nous et que nous pouvons voir dans les salles de classe, dans le post. bureau et dans le miroir.

la description
05/12/2020
Thorley Ketterl

J'ai lu Carrie au lycée pour la première fois, j'avais 13/14 ans et je me souviens distinctement avoir ignoré le monde entier jusqu'à ce que j'aie fini ce livre, je n'ai pas mangé ni parlé (j'étais à mon nans ce jour-là et je l'ai ignorée toute la journée) jusqu'à ce que je lise chaque phrase, cette relecture a été à peu près sur les mêmes lignes.

J'adore ce livre et j'aime Carrie, pour des raisons totalement différentes aujourd'hui d'il y a 20 ans.

Lors de ma première lecture de Carrie, j'ai adoré Carrie parce que tout le livre m'a consommé, m'a engagé et après la dernière phrase, j'étais comme, wow ce tour!

Maintenant dans la trentaine, ce livre a une toute nouvelle perspective, j'aime Carrie parce que chaque personne l'a laissée tomber, j'aime Carrie parce que personne d'autre ne l'a fait et je l'aime pour avoir reculé dans un monde qui lui a donné des coups de pied tous les jours de sa misérable 17 ans. J'adore Carrie parce qu'elle était humaine, une enfant et je peux souligner avec elle. Les gens qui disent que vos jours d'école sont les meilleurs jours de votre vie sont trompés, où qu'un enfant se trouve dans l'ordre social populaire a sa croix à nu.

La seule chose que j'ai ressentie fortement à travers les deux lectures est que je voulais tellement un résultat différent de la reine du bal, même pendant cette relecture, je me suis retrouvé à implorer King en interne de le changer, mais c'est Carrie pour vous, elle rampe dans votre tête , sous votre peau, jusqu'à ce qu'elle soit tout ce à quoi vous pouvez penser et que vous vouliez tellement que le soleil brille sur elle.

Carrie sera toujours ma lecture la plus consommatrice de tous les temps, mes sentiments envers cette fille sont accablants.

Un livre 5 étoiles solide et un favori de tous les temps.
05/12/2020
Melania Tressel

Je suis assis ici à digérer ce livre et le seul mot qui me vient est dérangé. Si le but de la fiction est d'évoquer l'émotion - même juste une seule émotion, alors trouver le livre l'a dans la pelle, mais je ne peux toujours pas me résoudre à la classer plus haut que 3 étoiles. À son plus proche, il ressemblait à un épisode dégradant et au pire, il se sentait comme Tarantino dirigeait le club 700. Carrie n'était pas un monstre, elle était juste la réaction égale et opposée de sa mère et de ses pairs. Les seuls moments qui ont chatouillé une émotion différente ont été un flash lorsque Carrie avait 3 ans et qu'elle parlait à son voisin et les premiers moments au bal de promo - c'était les seules scènes que Carrie se sentait humaine. J'aurais peut-être aimé ce livre plus si la lueur d'espoir avait duré plus longtemps, si je pouvais croire pendant au moins une seconde que Carrie obtiendrait son diplôme et continuerait à vivre une vie normale. Je ne détestais pas ce livre - il ressemblait plus à un spectacle de marionnettes sur papier, l'histoire se déplaçait à gauche et à droite comme un jeu vidéo 2D Street Fighter jusqu'à ce que tout le monde meure.
05/12/2020
Pengelly Iida

J'ai lu pas mal de titres de King mais j'ai décidé de recommencer, en les lisant tous par ordre chronologique pour mieux comprendre les prouesses de ce maître conteur. Il s'agit de sa première publication complète.

En fin de compte, Carrie est à la fois l'homonyme, le protagoniste et l'antagoniste de cette histoire. Et malgré les nombreux aspects de son caractère dérangé, elle est aussi celle avec laquelle le lecteur ne peut s'empêcher de se rallier.

Mon édition a commencé par une note de l'auteur qui parlait d'une autre fille victime d'intimidation, un peu comme Carrie. Cette fille qu'il a connue une fois s'est suicidée et ce conte sert en partie à réécrire son histoire et celle de tant d'autres. Ici, il donne le pouvoir aux opprimés. Il leur donne un moyen de réaliser leur potentiel, à travers le personnage de Carrie. Elle met en scène leur vengeance. Cependant, elle se brûle également en cours de route.

Cela sert également à rappeler à quel point l'histoire de Carrie est courante. Combien d'autres adolescents reçoivent un tel traitement au secondaire et combien intériorisent leurs blessures et s'autodétruisent ou s'en prennent aux conséquences dévastatrices? La réponse est trop. Beaucoup trop.
05/12/2020
Neilson Ensey

Bien...

J'ai finalement décidé de revenir au début du catalogue de Stephen King, et de lire dans l'ordre chronologique tout ce que je n'avais pas lu, ou je n'en avais pas assez retiré parce que j'avais manqué tellement de choses sur le bâtiment King-vers en cours de route. je très recommande de lire ses livres de cette façon pour tout vrai fan de King, car à bien des égards, ils s'appuient les uns sur les autres, et il existe plusieurs personnages et thèmes récurrents. Je suis convaincu que bon nombre de ses livres ne peuvent absolument pas être appréciés au maximum en les tirant bon gré mal gré de l'étagère. Je suis sur Cujo maintenant, donc mon saut dans la série Dark Tower est dans quelques jours.

Ayant été présenté à King il y a environ 6 ans (à part les films), c'est à ce moment-là que j'ai commencé à lire ses nouvelles versions au fur et à mesure de leur sortie ... Je pensais que les romans n'étaient pas de véritables feuilletons, c'était une façon parfaitement correcte de les lire. Je suis maintenant convaincu que beaucoup (la plupart) de ses livres que j'ai lus auraient eu beaucoup plus de sens, sans parler d'être plus agréables, si je ne les avais pas lus de cette façon ... tant de choses me sont passées par dessus la tête, et j'ai été complètement exclu de trouver les "œufs de Pâques" en cours de route. J'ai commencé et arrêté Insomnie, devenant conscient que je devais d'abord obtenir de la Dark Tower. Rose Madder et L'histoire de Lisey Il y en a quelques-uns qui avaient besoin de connaissances là-bas pour apprécier pleinement.

Donc, après avoir lu environ 30 ou plus de ses livres, je recommence. Carrie était Kings en premier publié roman.

Il devait à l'origine être une histoire courte pour Cavalier magazine. Jusqu'à Carrie, King avait publié plusieurs nouvelles, dont beaucoup étaient disponibles dans la collection Night Shift, qui est une excellente collection d'histoires courtes. Il a commencé cette "courte histoire" seulement pour en être frustré et le jeter. À cette époque, sa femme Tabitha, qui a eu une grande influence dans ses écrits et, je crois, l'a aidé à devenir l'auteur qu'il est aujourd'hui, les a sortis de la poubelle et l'a remis à nouveau devant sa machine à écrire. C'était son conseil de le transformer en roman, et il lui a dédié le livre.

Il a eu l'idée d'écrire un roman très féminin parce qu'une femme a insinué qu'il ne savait rien des femmes. Les premières pages qu'il a écrites pour la poubelle étaient la scène de la douche ... il "détestait ça". C'est une scène d'ouverture assez moche pour son premier roman jamais publié (WOW ... risqué) .... ça m'a définitivement dégoûté, mais Tabitha a vu quelque chose là-bas, et je suis content qu'elle l'ait fait. Bravo Tabitha Je pense que nous vous devons tous une certaine gratitude. Elle a poursuivi sa merveilleuse contribution au fil des ans ... Derrière un grand homme .... comme dit le proverbe ...

Il se trouve que c'est l'un des livres les plus fréquemment interdits dans les écoles américaines, et je ne sais pas ce que je pense de ça ... ça ne peut pas être la menstruation ...Êtes-vous là, Dieu? C'est moi, Margaret a beaucoup de cela, ainsi que des cours de santé. Ce ne devrait pas être l'intimidation, car cela doit être traité autant que possible dans les écoles. Je pense que ce doit être la fin ... la destruction totale de l'école et le meurtre de camarades de classe qui ont été horribles pour Carrie pendant de nombreuses années. Tout comme la seule scène de Les journaux de basketball qui a inspiré le massacre de Columbine.

Pour donner à l'histoire une impression de crédibilité (et pour remplir toutes les pièces manquantes), King a choisi de remplir le livre avec des coupures de journaux sur les événements, un journal universitaire (par Sue Snell ... l'un des êtres humains les plus décents du pages), et des entrevues avec des gens qui avaient été témoins des pouvoirs télékinésiques de Carrie, etc. J'ai compris pourquoi il avait choisi de le faire, mais j'ai commencé à redouter ces "interruptions" épistolaires ... Je suppose que ce n'est pas un type d'histoire racontant que je prendre plaisir. Au moins dans ce cas.

J'ai trouvé quelques petites incohérences; par exemple, sous la douche vue, son corps a été décrit comme presque un singe, et (excusez-moi) ... ses mamelons pointaient vers le sol, seulement pour avoir ses seins décrits comme "guillerets" plus tard dans le roman, etc. Ce n'est pas grave, sauf lire un homme adulte décrivant le corps d'adolescents était peut-être l'une des choses les plus dérangeantes (pour moi) dans tout le livre ... (cela m'a rappelé la partie la plus dérangeante de It pour moi aussi) .... de toute façon, j'ai décidé de m'en occuper car c'est un écrivain si talentueux.

Dans l'ensemble, j'ai trouvé que Carrie était un livre extrêmement triste et émouvant. King le décrit comme "brut, et je ne suis pas en désaccord. Il enlève les couches extérieures des personnages et vous donne l'impression d'être une fille blessée, trompée et maltraitée qui a raté tout bonheur dans la vie.

Réflexion finale (encore une fois): lire ces livres dans l’ordre est un une nécessité pour tout fangirl ou garçon IMHO!

Oh ouais .... les films, bien qu'ils soient bons seuls si vous n'avez pas lu la description que King peint, ne faites JAMAIS le bon casting. Je suppose que Hollywood insiste sur le fait que Carrie doit être jolie ... et très fin. C'est exaspérant. Ce n'est pas Carrie ... une fille potelée et potelée ... du tout. Et ils n'ont jamais la bonne fin ... ce qui est vraiment déchirant ..... errant dans la rue la nuit avec un couteau coincé en elle ..... une fin horriblement triste à une vie terriblement horrible - pour une fois je le ferais aimer les voir suivre le livre.
05/12/2020
Kurr Dinham

Pour commencer, je veux raconter une histoire rapide sur mon introduction à Stephen King. Je suis arrivé très tard à la fête en ce qui concerne le roi. Je ne vous ennuierai pas avec la même histoire à propos de ma première lecture, mais pour faire une longue histoire courte, j'ai lu The Stand et je n'ai pas été un fan tout de suite ... pour dire le moins. Pour une raison quelconque, et après de nombreuses recommandations, j'ai commencé la série The Dark Tower et je n'ai même pas été impressionné par le premier livre, The Gunslinger. Je ne détestais pas ça, mais ce n'était pas du tout ce que tout le monde disait.

O pour 2.

Et pourtant, pour une raison folle que je ne comprends toujours pas vraiment, j'ai continué, lisant le livre deux dans La Tour Sombre, Le Dessin des Trois. Je suis tombé amoureux des auteurs auparavant et c'était peut-être toute la déception précédente, mais je suis tombé très fort avec ce livre.

Fan instantané ici ... euh ... après trois livres.

Par la suite, ma collection de livres King a lentement augmenté, en commençant par la série The Dark Tower (bien sûr) et en passant à d'autres (je pense que j'en ai environ 25). J'en ai même lu quelques autres car je suppose que c'est ce que tu es censé faire avec les livres, au moins quelqu'un me l'a dit une fois. Chacun a été génial et cela explique également ma lecture actuelle (relire celle que je détestais et l'apprécier plus que la plupart des autres livres).

Nous parlons donc de Carrie ici non? Droite. Carrie. Premier livre publié par King. Je dois dire que c'est un livre assez impressionnant. Publié quand il avait 26 ans, je suppose que certaines personnes sont juste nées pour faire certaines choses et King est né pour écrire. Cela me donne aussi l'impression d'avoir gâché ma vie.

Tout d'abord, ce livre audio a été lu par Sissy Spacek. Si vous vivez sous un rocher, c'est elle qui a joué Carrie dans le film classique basé sur ce livre. C'est une grande actrice, même si je n'ai pas vu ce film, et elle est parfaite pour la lecture de ce livre.

Sur cette note, ce livre et son film sont indissociables de la culture pop. N'ayant jamais vu le film ou lu le livre jusqu'à présent, je savais toujours (ou pensais que je savais) tout sur ce livre. Et qui ne connaît pas cette infâme scène de bal? Juste les gens de cette publicité Geico, comme mentionné ci-dessus.

Je pensais à coup sûr que la connaissance ruinerait le livre pour moi, mais il s'avère que ce n'est pas un problème. La façon dont le livre est mis en place, vous connaissez déjà cette scène presque à l'avant. Chaque chapitre commence par un extrait d'une nouvelle ou d'une biographie qui raconte l'événement au lycée et à Carrie. Cette scène se produit en fait bien plus tôt dans le livre que je ne le pensais et le reste du livre traite des conséquences.

J'ai eu du mal avec ce livre, cependant, et je pense que c'est pour deux raisons. L'une de ces raisons est que je ne pense pas que la configuration ait vraiment fonctionné pour moi. Il n'y avait vraiment pas grand-chose à ce livre, c'était juste les mêmes événements racontés de différentes manières et même si le livre ne compte que 200 pages, il semblait toujours long.

Cependant, la principale raison pour laquelle ce livre a été difficile pour moi est que j'écoutais principalement ce livre tout en aidant mes jumelles à s'endormir. Mauvais appel s'il y en a jamais eu.

Le lycée est juste un endroit terrible ou peut l'être. C'est l'un des pires moments de la vie de nombreuses personnes et il ne fait que s'amplifier dans et à travers Carrie. Elle est le pire type d'adolescente torturée et tout ce que je pouvais penser, c'est que je n'ai jamais voulu que mes filles grandissent et passent par là. À travers les insécurités, l'immaturité et la méchanceté pure et simple de ceux qui ont tendance à avoir le plus d'insécurité.

Même à travers ces moments angoissants, j'ai pu voir le génie de King. À la fin du livre, il semblait vraiment que c'était un véritable événement historique. Il était bien documenté et le gène TK semblait presque exister. Les personnages étaient également aussi réels que n'importe quel autre personnage de King - ce qui est aussi réel qu'ils viennent.

Tant que le maître est là, je ne peux pas dire que j'ai adoré ce livre. C'est une lecture difficile et triste qui m'a rendu misérable. Cela en soi est révélateur de la capacité de King, mais je ne pense pas que je vais jamais relire cela, je n'ai même pas vraiment envie de voir le nouveau ou l'ancien film. Je respecte beaucoup ce livre, mais c'était trop déprimant pour moi.

3 étoiles sur 5 (recommandé avec réservation)
05/12/2020
LaMee Eyer

★★★★ / 5

Ce fut une lecture fantastique! Je l'ai déjà lu une fois, mais malheureusement je n'étais pas un grand fan, mais la deuxième fois, j'ai vraiment aimé. J'ai trouvé la narration fascinante, j'avais l'impression de lire sur des événements réels. L'histoire n'était pas ennuyeuse, elle a attiré mon attention et à cause de cela, elle était facile à lire. De plus, les personnages étaient intéressants et j'avais l'impression de les connaître.
05/12/2020
Wales Mainz

Pauvre Carrie, je ressens ta douleur.

Ce livre était intéressant en ce qu'il présentait des faits sur des phénomènes scientifiques appelés psychokinésie, quelque chose avec laquelle j'ai eu une expérience personnelle et je vous en parlerai à la fin de cette revue tant que vous promettez tous de ne pas me traiter de monstre…. .mais pense que je suis un monstre tout ce que tu veux.

Carrie n'a pas eu la tâche facile au lycée. Étant élevée par une mère trop protectrice, abusive et ultra religieuse et sans père, elle n'avait pas les outils nécessaires pour s'adapter à la foule… aucune foule. Donc, comme vous le savez, au lycée «si l'une de ces choses n'est pas comme l'autre», alors cette chose n'a pas sa place.

Mais quelque chose d'autre était différent chez Carrie qui la faisait vraiment se démarquer. À la puberté, et au début de sa première période (célèbre scène de douche ... ne soyez pas trop évincé les gars) qui était très tard, les choses ont commencé à bouger et à se détraquer généralement autour d'elle quand elle était stressée. Au début, elle ne réalisait pas que c'était elle qui avait causé les perturbations. De retour à la scène de la douche, lorsque cela lui est arrivé, elle était sous la douche de l'école et n'avait aucune idée de ce qui lui arrivait, maman a négligé de lui en parler, et Carrie était convaincue qu'elle était en train de mourir. Les autres filles ont commencé à la narguer …….

Ils n'auraient vraiment pas dû faire ça.

L'une des délinquantes, Susan Snell, a regretté son rôle dans l'incident et a décidé de faire quelque chose de gentil pour Carrie en demandant à son petit ami de l'emmener au bal à sa place.

Elle n'aurait vraiment pas dû faire ça.

D'accord. Ce phénomène a été signalé à plusieurs reprises et il a été bien documenté. C'est une chose. Il est normalement confondu avec un poltergeist, qui est censé être un type d'esprit farceur, mais ce qu'il est vraiment (probablement) électrochimique et se produit autour des adolescentes hormonales féminines.

C'est ce qui s'est passé dans ma maison quand j'étais une adolescente… ..Je te chie pas… .c'est vraiment arrivé.
À l'époque, ma mère fumait. Je n'aimais pas ça et je la harcelais d'arrêter régulièrement (mon garçon, elle aimait ça). Un soir, alors que nous étions les deux seuls dans la maison, ma mère n'a pas pu trouver ses cigarettes. Elle allait et venait dans sa chambre à l'étage, déchirant la pièce, me criant tout le temps pour lui dire ce que j'en faisais. Je lui ai crié en bas: «Je n'ai rien fait avec eux». Elle ne m'a pas cru et a continué à me déclamer. Lorsque les choses ont atteint la masse critique (ce qui signifie qu'elle était complètement en train de la perdre), elle s'est retournée et le paquet de cigarettes était au milieu du sol, bien assis droit sur son extrémité ... le même étage qu'elle a traversé plusieurs fois. Immédiatement, elle m'a blâmé de l'avoir fait, j'ai crié en retour que je n'aurais pas pu le faire parce que "je suis en bas et j'ai été ici tout le temps".

À ce jour, elle soutient que je l'ai fait. Peut-être que je l'ai fait, de manière non conventionnelle.

Le deuxième incident le plus mémorable (celui qui me colle vraiment dans la tête) s'est produit juste après avoir fini de faire la vaisselle et de nettoyer après le super. Je suis allé dans l'autre pièce avec ma mère, nous étions à nouveau les deux seuls dans la maison, et je suis sûr que nous nous battions pour quelque chose. Tout à coup, cela sonna comme si chaque plat et verre de la cuisine s'écroulait et se brisait au sol. Ma première pensée a été «merde, je dois avoir mis quelque chose dans le placard tout pervers et il est tombé et a pris tout le reste avec lui. Nous avons couru dans la cuisine et pas un plat n'était à sa place, mais au milieu du plancher de la cuisine, il y avait le dessus en verre de la carafe à vinaigrette en verre équilibrée à sa petite extrémité !! WTF ?? Et nous n'avons pas eu de salade ce soir-là….

Donc, il y a ça. Science.

Oh, et maintenant j'ai envie de me mettre à coudre… bizarre.
05/12/2020
Zared Bettin

C'était vraiment bon et effrayant - exactement ce que j'espérais. Le rythme du livre était juste à cause des divers comptes et perspectives que nous obtenons sur le «bal de promo noir» et ce qui s'est exactement passé, et les scènes effrayantes étaient effrayantes.
Cependant, j'apprécie particulièrement la façon dont ce livre traite de l'intimidation et de ce que cela peut faire pour la santé mentale d'une personne. Carrie est fragile après des années de méchanceté et d'intimidation, et ce qui se passe le soir du bal la pousse à bout. Seulement, la différence entre Carrie et tous ceux qui sont malheureusement intimidés, c'est que Carrie est télékinésique!
L'accent sur la soirée de bal était un peu trop long à mon avis, mais à part cela, c'était si effrayant et électrisant (jeu de mots!), Et maintenant je suis très enclin à revoir le film et à le comparer au livre.
05/12/2020
Higginson Pomykala

5.30.18 Troisième examen relu.

J'ai terminé ma troisième lecture de Carrie dimanche. Je voulais que mes réflexions soient fraîches pour une réunion de groupe de lecture en personne à la fin de ce mois. (C'est la saison du bal après tout!)

J'aime toujours ce style de narration qui comprend des extraits d'articles de journaux, différents livres et revues (fictifs) et plusieurs témoignages oculaires. Je ressens toujours des sentiments pour Carrie, et surtout ces sentiments consistent en pitié et tristesse. Je pense que chaque écolière américaine a été là où elle était. Je me demande si Carrie serait un tireur d'école ces jours-ci au lieu d'une bombe à retardement télékinésique? C'est peut-être une pensée folle, mais après avoir relu RAGE le mois dernier, (sans parler de voir les nouvelles quotidiennes ici en Amérique), je pense qu'il est naturel qu'une telle chose me vienne à l'esprit.

Enfin, la lecture de ce livre tout en lisant le dernier de King, THE OUTSIDER, a présenté la possibilité d'une comparaison. King était maigre et méchant en écrivant Carrie, en fait, j'en souhaitais plus. L'OUTSIDER, bien que bon, est un peu gonflé et pas aussi concentré. Est-ce juste son style d'écriture qui change au fil des ans? Est-ce le fait que les directives d'édition étaient différentes et plus strictes à l'époque? Quoi qu'il en soit, il y a une nette différence entre les deux, et malgré la tendance de King à se promener? Je pense que certains de ses plus grands livres resteront toujours parmi mes favoris de tous les temps.
--
8.21.2012: Je viens de terminer une relecture de ce livre. C'était un peu différent de ce dont je me souvenais.

Je pense que j'en ai retiré beaucoup plus cette fois que la première. C'est peut-être à la lumière des problèmes actuels concernant l'intimidation chez les adolescents, ou peut-être que c'est juste que plus de 20 ans se sont écoulés depuis ma dernière lecture, et je le vois sous un angle différent. Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié de revisiter la ville de Chamberlain et tous ses habitants.

J'ai également apprécié (beaucoup) la façon dont l'histoire était liée. Des petits morceaux de la Commission blanche (l'organe d'enquête formé pour discerner la vérité sur ce qui s'est passé à Chamberlain), de faux articles de presse d'AP et des morceaux de livres écrits plus tard sur l'affaire Carrie White.

La seule chose que j'aurais aimé serait un peu plus de viande pour l'histoire. Pas quelque chose que je dirais normalement en ce qui concerne M. King! :)

Dans l'ensemble, je suis très heureux d'avoir relu ce livre.
05/12/2020
Chaddy Woolworth

Jumpy read! fascinant, bon récit et intrigante bonne histoire avec aussi une écriture incroyable (livre de poche!)
05/12/2020
Giselle Buonadonna

En 2019, je vais revenir en arrière et passer en revue les livres de King que j'aime et chéris, mais jamais entièrement revus pour Goodreads parce que Goodreads n'était pas une chose quand je lisais le travail de King dans les années 90. Vous pouvez suivre sur Instagram # ReviewKing2019

Je me souviens exactement où j'étais et ce que je faisais quand j'ai lu CARRIE pour la première fois. J'étais chez ma meilleure amie, Katie, qui vivait dans une ancienne ferme à côté de petites routes parallèles à l'autoroute.
La chambre de Katie était dans la partie convertie du grenier, son lit niché dans l'une des lucarnes. Je passais la nuit et nous attendions que ses parents se couchent pour que nous puissions redescendre et regarder à nouveau seize bougies. Pour tuer le temps, nous nous lisions à haute voix au lit. C'était l'été entre notre huitième année, nous avions donc quatorze / quinze ans. Katie avait une sœur aînée nommée Jennifer, qui était chez un ami pour le week-end, alors nous nous sommes glissés dans sa chambre et avons parcouru sa bibliothèque pour trouver quelque chose de petit que nous pouvions lire. Nous avons choisi CARRIE parce que j'étais déjà un fan de Stephen King et que la couverture était dégueulasse (le visage d'une fille avec du sang qui coulait dessus dans les stries).
"Carrie White mange de la merde." Je lis à voix haute.
Katie était horrifiée. "Il y a des histoires dans ce livre?"
J'ai roulé des yeux et j'ai continué à lire.
Après quelques chapitres, Katie a renfloué le livre et elle est descendue parce que je n'arrêtais pas de lire. J'imagine que le sang coulait sur la jambe de Carrie sous la douche et que l'intimidation la mettait mal à l'aise. Je pense qu'elle est descendue et a aidé sa mère à préparer le dîner ou a fait ses corvées ou quelque chose. Tout ce que je sais, c'est que personne ne m'a dérangé pendant que je parcourais les pages pendant environ une heure ou plus.
À ce jour, je suis étonné qu'il s'agisse d'un premier roman - il est incroyablement convaincant. Je suis également impressionné que Stephen King, étant un jeune homme, puisse se glisser dans l'esprit d'une adolescente maladroite sans effort. La scène d'ouverture avec Carrie White dans les vestiaires de l'école - la douche - juste sans faille dans sa relativité et son authenticité. Personnellement, je détestais l'EP et m'habillais pour la gym. J'étais une fille très maigre, sous-développée pour mon âge et c'était juste brutal de devoir être pratiquement nue devant des filles qui avaient déjà besoin d'un soutien-gorge ou qui commençaient à porter des "sous-vêtements sexy" au lieu du magasin acheté sous-vêtements ma maman achetait pour moi. Et puis le sujet délicat de commencer vos règles quand vous avez cet âge n'est que des trucs secrets hush-hush que même votre meilleur ami peut ne pas connaître!
Pour King, prendre toute cette culture adolescente et la faire vivre si brillamment était à peu près le morceau de fiction le plus engageant que j'aie jamais lu à l'époque. Quand le livre se transforme en horreur avec l'introduction de la mère de Carrie White, OH MAN! Et puis pour obtenir tous ces indices que Carrie a une capacité surnaturelle - eh bien, j'étais accro.
Je me souviens aussi d'avoir l'impression que je ne devrais pas lire un livre aussi mature. J'ai mis un signet là où je l'avais laissé, puis j'ai mis le livre dans mon sac de nuit. Plus tard dans la soirée, après le dîner et regarder des films - Katie et moi nous sommes couchées et je lui ai demandé si je pouvais emprunter le livre de sa sœur pour pouvoir le terminer. Elle s'en fichait un peu! (Je pense qu'elle était heureuse de l'avoir hors de la maison maintenant que j'y pense)
J'ai lu le livre plusieurs fois maintenant et j'ai regardé l'ancienne adaptation cinématographique et je suis vraiment ennuyé par le film. Ils n'ont pas bien compris Carrie. Elle n'était pas mince - elle était en surpoids et avait de l'anxiété sociale d'être élevée par un psycho total.
Le livre a géré toute la tension avec les intermèdes des articles de presse - mais le film a tout explosé hors de proportion et a mis la tension à l'échelle trop rapidement. C'est en fait une histoire de génie de la part de King. Un de ses meilleurs à mon avis. À seulement 300+ pages, il est concis et contrôlé. Aucun fluff ou filler - pas comme certaines de ses dernières versions (SLEEPING BEAUTIES et OUTSIDER) qui sont un peu gonflées et surmenées. CARRIE est un putain de bon premier roman d'horreur; transcendant l'époque à laquelle il a été écrit. C'est tout aussi approprié aujourd'hui qu'un récit de cruauté et d'intimidation qu'il l'était alors, sinon plus. L'angoisse et la vengeance que Carrie White ressent pourraient être l'hymne derrière certaines des fusillades scolaires les plus sauvages d'Amérique. Une histoire terrifiante car elle se rapproche si près de la vérité.

05/12/2020
Moorish Budden

3.5 étoiles

Ce livre m'a fait apprécier ma mère.

Tout d'abord, je tiens à répéter qu'un 3 étoiles de moi ne correspond pas à une critique négative. Cela signifie que j'ai aimé / apprécié le livre, mais je ne l'aimais pas vraiment ni ne l'aimais. Alors s'il vous plaît, ne me dites pas que cela n'a pas fonctionné. Je vous remercie.

Carrie est le premier roman de Stephen's King, le roman qui a commencé la légende. J'ai lu d'autres romans de King, mais je voulais commencer par le début et faire mon chemin à partir de là, de cette façon, j'ai une liste à suivre. J'ai vu le film original avec Sissy Spacek, donc je savais à peu près ce qui allait se passer. Je pense qu'en sachant tout, il m'a été plus facile de regarder ce livre de l'extérieur et de mieux comprendre que je n'en aurais.

Ce livre parle de l'adolescente d'un fanatique religieux, ouvrant le jour où Carrie a ses premières règles, et ne sachant rien des menstruations, elle pense qu'elle est en train de mourir. Au lieu d'aider, les filles de son cours de gym la ridiculisent et la traumatisent. Plus tard, l'une des filles la voit mal faire et essaie de réparer et d'être gentil avec Carrie. Mais une farce d'autres camarades de classe se profile et a des conséquences désastreuses.

Il y a tellement de thèmes présents dans ce livre, mais ce qui m'a frappé était «aucune bonne action ne reste impunie». Si Sue Snell n'avait pas essayé d'aider Carrie, aucune de ces choses horribles ne se serait produite. La cruauté de l'humanité en était une autre, d'une mère folle à des camarades méchants, nous avons vu le côté obscur de l'humanité et cela était terrifiant. Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous sentir si mal pour Carrie tout le livre. Et si c'était si? Et c'est ce qui fait de King un écrivain incroyable, il fait réfléchir le lecteur au-delà de ce qui se trouve entre les pages.

Le style d'écriture et je n'ai pas très bien cliqué, j'entends par là les plug-ins aléatoires d'études et de livres sur ce qui s'est passé, au lieu de laisser couler l'histoire. C'était presque comme s'il analysait ce qu'il écrivait au fil de l'histoire. En plus de cela, les insertions de parenthèses en tant que pensées ont perturbé le flux du roman. De plus, j'ai l'impression que les gens se giflaient à gauche et à droite tout le livre. Qu'est-ce qui se passe avec ça ??

Il est facile de voir pourquoi c'est un classique, pour moi ce n'était pas terrifiant ou effrayant. Surtout ce que j'en ai retiré, c'est la triste histoire d'une fille qui n'a jamais été aimée correctement, et comment la cruauté des autres a ruiné sa vie.


Suivez-moi sur ♥ Facebook ♥ Blog ♥ Instagram ♥ Twitter ♥
05/12/2020
Quill Lazier

Spoilers partout. Il y a des milliers de critiques de ce livre sans spoilers. Trouvez-en un.

J'ai apprécié cette relecture (# 4, je crois, mais je pense que j'ai perdu le compte) bien plus que toutes les autres fois où j'ai lu ce livre. Je me souviens qu'une lecture était aussi basse que deux étoiles pour moi. J'ai détesté ce livre. Cela m'a ennuyé à mort. Mais, ça va, je l'ai adoré.

Si je ne savais pas mieux, je penserais que les livres changent avec le temps, ou est-ce le lecteur?

Je n'aime toujours pas la fin. Signification, les dernières pages du livre. Je pense que King aurait dû s'arrêter après la mort de Carrie et laisser le sort de la ville à notre imagination, mais c'est ma propre opinion. La disparition de Carrie est si émouvante que les dernières pages du livre sont pâles en comparaison. Nous passons de forts sentiments de tristesse à la tentative d'un auteur de conclure avec un arc. Merde. Si je dois pleurer, laisse-moi en larmes.

J'ai toujours une haine féroce pour toutes les adaptations cinématographiques de ce livre. Aucun d'entre eux n'a le bon caractère de Carrie (Carrie et sa mère étaient de GRANDES femmes, pas les femmes maigres que Hollywood exige), ni ne ramènent à la maison la tragédie écrasante du récit. Pourquoi personne n'a-t-il fait un film sur Carrie dans lequel Sue trouve Carrie à l'extérieur du Cavalier? Pourquoi les films doivent-ils toujours finir dans la maison blanche? Peu importe. Continuons.

Cette fois, j'ai noté plusieurs noms qui apparaissent régulièrement dans le verset King, et un personnage de l'une des romans de King. C'est probablement la meilleure partie de la lecture de Stephen King pour moi. Il écrit presque constamment sur les petites villes, et avoir tous ces œufs de Pâques cachés tout au long de son travail donne l'impression que vous faites partie de l'une de ces petites villes. Comme tout le monde est un ami ou un voisin. Je creuse beaucoup ça.

Noms notables:
Hanscom (It)
Trelawney (M. Mercedes)
Mears ('Salem's Lot)
L'homme noir (alias le roi cramoisi)

Personnages notables:
Teddy Duchamps (Le corps)

En résumé: un roman et trois romans à faire. La prochaine étape est «Salem's Lot», pour laquelle je suis très excité. C'est l'un de mes livres King préférés de tous les temps, et il ne manque jamais de terrifier.
05/12/2020
Hoebart Seit

3.5 étoiles

Fondamentalement, à ce stade, je fanboy sur tout ce qui a été écrit par Stephen King. J'ai donc décidé quel meilleur livre choisir que son premier ouvrage publié. Ça y est. C'est là que tout a commencé. Le début d'une carrière incroyable qui se poursuit encore à ce jour.

Carrie, une fille née avec des pouvoirs télékinésiques, a une mère fanatique religieuse. Pas étonnant que Carrie grandisse toute muette, sans attrait et timide. Elle est la cible de blagues à l'école. Enfin poussée au-delà de ce que son état émotionnel peut absorber, elle libère tous les pouvoirs latents en elle.

L'histoire a été racontée dans la voix narrative standard à la troisième personne de Kingian entrecoupée d'extraits d'autres médias: articles de journaux, autobiographies de personnages et transcriptions d'entretiens avec la police. Une façon très intéressante de voir tout se dérouler et d'obtenir de multiples perspectives sur les événements d'un même incident.

Le développement du personnage est à point. De Carrie à même les personnages étrangers, King les a tous peints de façon vivante. Margaret White est probablement la partie la plus effrayante de ce livre, pour quelqu'un de croire que le simple fait d'être une femme est mauvais. Vouloir punir sa fille pour ses règles qui arrivent, comme si ce n'était pas seulement une partie naturelle de la puberté.

J'adore que King ne se contente pas de dire aux lecteurs que Carrie est née avec des gènes TK, mais continue de l'expliquer davantage. Certaines scènes étaient extrêmement sanglantes et à la fin du roman, il y a un nombre de corps assez impressionnant, et c'est un nombre de corps que vous ne voyez pas nécessairement venir étant donné le ton général du roman.

Une petite plainte que j'ai cependant, c'est que je sens que l'histoire traîne pour le dernier trimestre. La scène finale a lieu bien avant la fin du livre et le reste n'est que de multiples perspectives de la même scène et des charges. Je me sentais un peu dragé, même pour un livre qui est bien en deçà de la longueur standard d'un livre King.

Dans l'ensemble, une bonne lecture, rien de bien. Je n'appellerai pas cela l'une des meilleures œuvres de King. Je ne vous conseillerai pas de prendre cela comme votre premier livre King. Peut-être lisez certains de ses travaux ultérieurs avant de vous décider à lire ceci.
05/12/2020
Lewis Sturrup

D'accord, convenons simplement que Stephen King devrait s'en tenir à ce qu'il est bon - écrire l'horreur - et rester loin de l'écriture sur la façon dont il pense que l'anatomie féminine fonctionne. Je ne sais pas si c'était censé être réaliste ou non, mais j'ai envisagé de mettre ça après la première scène où Carrie prend ses règles sous la douche parce que c'était si douloureusement exagéré et loin de tout ce qui était plausible à distance que je l'ai reculé. .

Quoi qu'il en soit, après la fin du cringefest, j'ai vraiment apprécié cela. Carrie White est un paria; elle est souvent la cible en matière de ridicule et d'intimidation à l'école. Pour aggraver les choses, sa mère est une fanatique religieuse effrayante qui croit que Carrie est sa punition pour avoir péché lorsqu'elle l'a eue. En conséquence, elle abuse et réprime sexuellement Carrie au point où vous vraiment commencer à se sentir mal pour elle. Non seulement Carrie n'a pas d'amis, mais elle n'a pas vraiment de famille non plus. Cependant, elle a des pouvoirs de télékinésie qui se déclenchent lorsqu'elle est en colère, donc c'est plutôt cool. Cependant, sa chance semble se retourner lorsqu'un garçon lui demande le bal, mais comme c'est une histoire populaire, je suis sûr que la plupart des gens savent déjà qu'il n'y a malheureusement pas de fin heureuse. Ce que Carrie a fait à la fin était terrifiant, mais j'avais l'impression que je voulais presque qu'elle détruise tous ceux qui lui avaient fait du tort. Stephen King a fait un excellent travail pour vous faire sympathiser avec cette fille - à tel point que vous l'avez presque justifié en pensant qu'ils l'avaient tous fait venir.

J'ai adoré la façon dont King a utilisé des articles de journaux fictifs, des transcriptions judiciaires et des mémoires personnels pour montrer plusieurs points de vue sur ce qui s'est passé, mais parfois, cela se ressentait partout. Juste au moment où j'entrerais dans l'une des scènes de la soirée de bal, il y aurait de nulle part une transcription judiciaire d'une personne au hasard qui n'était pas vraiment liée à l'histoire principale. Même si ces choses complètent bien l'histoire, elles sont devenues beaucoup moins efficaces lorsqu'elles ont continué à être jetées là-dedans toutes les deux pages par des personnes que je ne souhaitais pas entendre ou que j'entendais déjà beaucoup trop.

Ce fut mon premier livre de Stephen King, et ce ne sera pas le dernier. J'y suis allé en m'attendant à être terrifié, et même si je ne l'étais pas, c'était toujours très excitant et suscité beaucoup d'autres émotions que je ne m'attendais pas à ressentir. Carrie est un rappel effrayant d'être plus gentil avec les autres. Après tout, on ne sait jamais vraiment de quoi ils sont capables.
05/12/2020
Aldos Pavesi

Quelle lecture rapide et captivante. J'étais un peu sceptique quant aux horreurs qui pourraient survenir dans un roman de King parce que je n'avais jamais rien lu de lui, mais ça allait. Définitivement intense mais absolument gérable. Un très bon livre et je suis content que ce soit mon premier roi

Laisser un avis pour Carrie