Page d'accueil > Horreur > ShortStories > Lovecraftian > From Beyond Évaluation

From Beyond

Par HP Lovecraft
Avis: 26 | Évaluation globale: Bien
Lauréat du prix
8
Bien
12
Médias
5
Le mal
1
Terrible
0
"From Beyond" est une nouvelle de l'écrivain de science-fiction et d'horreur HP Lovecraft. Il a été écrit en 1920 et publié pour la première fois dans The Fantasy Fan en juin 1934 (vol. 1, n ° 10). L'histoire est racontée du point de vue de la première personne d'un narrateur anonyme et détaille ses expériences avec un scientifique du nom de Crawford Tillinghast. Tillinghast crée une électronique

Avis

05/12/2020
Coughlin Wonnacott


Bien que Lovecraft ait eu du mal à placer cette histoire dans un magazine (écrit en 1920, il a d'abord été publié quatorze ans plus tard dans The Fantasy Fan), Je trouve que c'est l'un de mes préférés de ses premières histoires, juste là-haut avec "Dagon" (1917) et "The Cats of Ulthar" (1920).

C'est certainement une histoire bien conçue, mais la raison pour laquelle je l'aime tellement, c'est qu'elle développe un thème qui m'a fasciné quand j'étais un adolescent geek (et qui me fascine toujours, maintenant que je suis un adulte geek): l'idée que le monde que nous, humains, voyons est circonscrit par nos organes de perception, et que d'autres organes différemment constitués - plus sensibles aux détails, de portée plus large - pourraient nous révéler d'innombrables phénomènes dont nous ignorons aujourd'hui.

Crawford Tillinghast, décrit comme un «homme de sentiment et d'action» qui étudie «par erreur» la science et la philosophie - des domaines qui devraient être réservés à «l'enquêteur glacial et impersonnel» - a conçu une «machine électrique maudite» qui l'ouvre à une toute nouvelle gamme de perceptions. Et cette machine a eu un effet marqué sur son attitude mentale. Auparavant - comme nous le dit son vieil ami le narrateur - Tillinghast avait chassé tous les visiteurs de sa maison (et de sa machine), mais maintenant il a invité son vieil ami pour une visite, pour observer les images et les sons générés par son appareil expérimental . L'histoire elle-même est un enregistrement de la visite du narrateur au domicile de Tillinghast et des expériences qu'il y a rencontrées.

Une autre chose que j'aime dans l'histoire est son sentiment de couleur locale, car elle se déroule dans la Providence native de Lovecraft. Tillinghast est un nom de famille de premier plan de Providence et sa maison est située sur Benevolent Street, un beau vieux boulevard de maisons anciennes sur East Side de Providence. (HP suggère qu'East Providence pourrait être le genre d'endroit où les gens se font voler leur portefeuille. Il devrait savoir: la maison de CM Eddy, un ami proche que Lovecraft a souvent visité, était située sur le côté est "sommaire".)
05/12/2020
Ezzo Eckes



Salut à ces visionnaires du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui ont inventé des machines hautement sophistiquées les propulsant dans un temps ou un espace au-delà des frontières de l'expérience quotidienne. Pour ces explorateurs, la science et la technologie étaient une sorte de feu primordial éclairant le chemin pour percer les mystères de l'univers.

Et où trouvons-nous ces aventuriers audacieux et excentriques? Pourquoi, bien sûr - dans les livres! Par exemple, nous avons le scientifique anglais de HG Wells The Time Machine qui s'aventure dans le futur, le fou français de Jean Richepin La machine métaphysique en explorant la vérité cosmique via une douleur atroce, et, pour ne pas être en reste, dans le conte 1920 de HP Lovecraft From Beyond, nous avons le scientifique philosophe américain fou, Crawford Tillinghast.

L'histoire d'horreur gothique de Lovecraft est racontée par un narrateur à la première personne anonyme, un ami de Crawford Tillinghast. Et le narrateur commence par nous raconter, tout en visitant le laboratoire de son ami, Tillinghast déplorait les limitations contraignantes de nos cinq maigres sens et continua en disant comment il était au bord d'une percée. Quel genre de percée, pourrait-on se demander? Tillinghast explique comment il a construit une machine génératrice d'ondes qui éveillera les capacités humaines dormantes à contempler toute la gamme du cosmos. Ça a l'air fou? C'est fou! Et le narrateur raconte à son ami ce qu'il pense d'un tel projet. Tillinghast répond en le chassant.

Dix semaines plus tard, alors que l'envie de partager ses découvertes l'emporte sur son amertume, Tillinghast invite le narrateur à revenir. En entrant dans la maison, le narrateur découvre son ami très transformé: Tillinghast a un cadre tremblant, semblable à une goule, une voix grinçante et aiguë et se marmonne toujours pour lui-même. Après avoir suivi ce spectre gaspillé d'un homme dans les escaliers à la lueur des bougies (Tillinghast lui dit que le branchement de l'électricité créerait trop de perturbations) et entrant dans le laboratoire, son ami osseux lui ordonne de s'asseoir à côté de la machine rougeoyante . Pendant ce temps, Tillinghast est assis directement en face, face à face et inconfortablement proche. Le narrateur reste immobile et après quelques instants commence à voir une série de fantasmes fantastiques et de visions étonnantes.

Les visions s'intensifient et à un moment le narrateur raconte: «Des formes indescriptibles, vivantes ou non, étaient mélangées dans un désarroi dégoûtant, et près de tout ce qui était connu se trouvaient des mondes entiers d'entités étrangères inconnues. Il semblait également que toutes les choses connues entraient dans la composition d'autres choses inconnues et vice versa. Au premier rang des objets vivants se trouvaient des monstruosités d'encre, des méduses qui frémissaient flamboyamment en harmonie avec les vibrations de la machine. Ils étaient présents dans une profusion répugnante, et j'ai vu avec horreur qu'ils se chevauchaient; qu'ils étaient semi-fluides et capables de passer entre eux et à travers ce que nous appelons des solides. Ces choses n'étaient jamais immobiles, mais semblaient toujours flotter dans un but malin. Parfois, ils semblaient se dévorer les uns les autres, l'attaquant se lançant sur sa victime et l'oblitérant instantanément. »

Des êtres plus horribles sont vus et le cauchemar vivant du narrateur est rythmé par la voix de Tillinghast commentant les apparitions monstrueuses et transmettant les circonstances entourant la disparition de tous les serviteurs. Voilà pour relayer les détails de ce conte. J'espère que ma brève critique a piqué votre intérêt pour cette histoire de Lovecraft. Pour savoir ce qui se passera ensuite et la séquence complète des événements, veuillez lire par vous-même.

Pour moi, ce qui donne à ce conte une étrangeté décidée, c'est la spéculation sur la plénitude de l'espace n'est pas le domaine exclusif de la science-fiction. Je me souviens avoir écouté un yogi formé à la tradition bouddhiste tibétaine ésotérique parler exactement de ce phénomène: des êtres invisibles d'une dimension parallèle habitant notre espace. Il a poursuivi en disant comment, par notre bonne fortune, nous ne pouvons pas les voir, car, si nous les voyions, nous serions tous rendus fous. Il suffit de lire des passages du Bardo Thodol (généralement traduit par Le Livre tibétain des morts pour avoir une idée de ce dont parlait le yogi. Il y a aussi les découvertes de la physique quantique: des réalités spatiales au-delà de nos trois dimensions familières.

Vous pouvez lire de nombreuses histoires sur plusieurs facettes de l'espace, mais vous ne rencontrerez pas plus de prise que le conte de HP Lovecraft.
05/12/2020
Perreault Chinn

Une telle brièveté, beaucoup wow.

Matériau d'apprêt parfait pour Stranger Things saison 2.

Écrit dans la perspective familière à la première personne, From Beyond est la suite d'un rapport intérieur sur un incident horrible inexplicable. Le narrateur sans nom de Story (étonnamment fiable) est invité par son meilleur ami et maintenant un savant fou, Tillinghast qui prétend avoir développé un moyen de percevoir des réalités qui autrement seraient hors de portée de nos facultés sensorielles. Le «résonateur» de Tillinghast est fondamentalement celui de Lovecraft Baumoff Explosive, peut-être une version réduite avec une influence limitée. À partir de là, comme prévu, les choses vont vers le sud.

Le cadre et le style sont familiers, bien que peut-être un peu moins baroques que les œuvres habituelles en termes de détails. Cela rappelait en quelque sorte Chambers Roi de jaune lieux de l'histoire, où des individus curieux descendent dans l'isolement et la folie sur des mystères insondables. Tillinghast était la Providence Hououin Kyouma (ou peut-être, Meule), un peu comme ses homologues du modèle de Pickman ou Cool Air ou Alchemist. La réalité cachée à l'envers de l'histoire pourrait en fait s'étendre à toutes les histoires du portail que cela aurait pu inspirer, de La couleur hors de l'espace à Event Horizon à Stranger Things.

Fraîchement brassée d'excitation, je me suis assis dans l'adaptation du film en ignorant toutes les critiques négatives. C'était de la vieille école, rempli de clichés et farfelus dans le genre de l'horreur avec de terribles cgi et des prothèses sanglantes des années 80. Tout le monde avait un Miskatonic connexion et étaient aussi terribles en science qu’en théâtre. Et étonnamment ou plutôt commodément, les entités à l'envers étaient perpétuellement imprégnées pour une raison quelconque, avec l'instinct primordial de molester le seul personnage féminin dans, ce que je crois, eldritch style. De plus, le black meurt le premier.

J'avais juste besoin de parler du film quelque part; la petite histoire d'autre part est une solide reco.
05/12/2020
Jovi Repp

Magnifique short qui est une parfaite distillation de ce qu'est le HPL. Si vous n'avez jamais rien lu de lui auparavant, c'est un bon début et cela ne prendra pas plus de 15 minutes!
05/12/2020
Pontus Eschenbacher

la description

"Que Crawford Tillinghast ait jamais étudié la science et la philosophie était une erreur. Ces choses devraient être laissées à l'enquêteur glacial et impersonnel, car elles offrent deux alternatives tout aussi tragiques à l'homme du sentiment et de l'action; désespérer s'il échoue dans sa quête, et terreurs inexprimables et inimaginables s'il réussissait. Thillingast avait été autrefois la proie de l'échec, solitaire et mélancolique; mais maintenant je savais, avec mes craintes nauséabondes, qu'il était la proie du succès. " (La fiction complète de HP Lovecraft, p. 131)

Quand vous étiez enfant, aviez-vous peur de l'obscurité? Avez-vous déjà pensé qu'il pourrait y avoir quelqu'un dans cette obscurité, quelqu'un qui respire sur votre épaule sans que vous ne ressentiez rien? Bien sûr que je l'ai fait. Lovecraft a capturé ce sentiment effrayant dans cette courte histoire sur un scientifique (Thillingast) qui a perdu la raison après avoir trouvé "un moyen de briser les barrières" entre ce monde et "l'au-delà" en construisant une machine qui vous permet de voir les ultra-violets vagues et autres merdes bizarres (parfois, il semble que la description d'un voyage au LSD ait mal tourné). Hmm, maintenant que j'y pense, ça me rappelle Stranger Things (un spectacle sur Netflix), qui peut avoir été inspiré par Lovecraft. De plus, apparemment, un film de science-fiction (B) (du même nom) a été réalisé dans les années 80 sur la base de cette histoire.

Cette histoire est une horreur fantastique, mais elle contient des morceaux de ce que j'appelle une «vérité spéculative» qui la rendent tellement plus effrayante. Si ce n'était que de la fantaisie, cela n'aurait pas le même effet, et c'est pourquoi je pense que Lovecraft est dans une ligue à lui. Il est capable de vous transporter dans un monde fantastique qui pourrait hypothétiquement- si vous suspendez votre esprit scientifique pendant un instant - existez.

Voici les divagations de Thillingast sur la nature de nos sens limités (dont même le célèbre philosophe Descartes a déjà parlé):

"Que savons-nous ... du monde et de l'univers qui nous entoure? Nos moyens de recevoir des impressions sont absurdement peu nombreux, et nos notions d'objets environnants infiniment étroites. Nous ne voyons les choses que comme nous sommes construits pour les voir, et nous pouvons gagner aucune idée de leur nature absolue. Avec cinq sens faibles, nous prétendons comprendre le cosmos infiniment complexe, mais d'autres êtres avec une gamme de sens plus large, plus forte ou différente pourraient non seulement voir très différemment les choses que nous voyons, mais pourraient voir et étudier des mondes entiers de matière, d'énergie et de vie que nous tenons tout près mais qui ne peuvent jamais être détectés avec nos sens. " (P. 132)

J'aime particulièrement cette simple phrase qui décrit "l'au-delà" (comment cela ne peut-il pas vous donner la chair de poule?):

"Nous verrons celui où les chiens hurlent dans le noir, et celui où les chats dressent l'oreille après minuit." (P. 132)
05/12/2020
Jewelle Freymuth

La dernière fois que le narrateur a vu son ami Crawford Tillinghast, Tillinghast l'a jeté hors de sa maison pour ne pas avoir été suffisamment favorable. Plus tard, le même homme a semblé reprendre ses esprits et a demandé au narrateur de lui rendre visite à nouveau.

From Beyond est une histoire courte et intéressante. Cela aurait pu être mieux s'il avait été plus long. La science et la philosophie devraient être laissées, selon le narrateur, à l'impersonnel car "Ils offrent deux alternatives tout aussi tragiques à l'homme du sentiment et de l'action: le désespoir s'il échoue dans sa quête, et les terreurs ineffables et inimaginables s'il réussit."
Il semble que Crawford Tillinghast ait réussi sa quête. Il a construit une machine qui pouvait montrer le monde au-delà des sens humains ordinaires et a décidé que le narrateur devrait aussi voir ce monde.
05/12/2020
Goodard Vanacker

J'essaie toujours de comprendre ce qui distingue une histoire HPL que j'aime d'une histoire que je n'aime pas. Parfois, je pense que c'est purement arbitraire, en fonction de mon humeur ou de ma fatigue. Avec une histoire comme celle-ci, je pense que c'est parce qu'elle représente ce qu'une bonne nouvelle peut faire en étant nette et précise, en livrant une idée avec une économie de mots, ce qui est généralement anathème pour HPL. Il peut continuer, et je comprends pourquoi cela fait que beaucoup de gens n'aiment pas sa prose. J'ai probablement un faible pour celui-ci parce que j'aime le film, dans toute sa splendeur somptueuse de classe B. Quelle que soit la raison, c'est l'un de ses meilleurs efforts.
05/12/2020
Jollanta Pezina

«La désintégration est assez indolore, je vous assure, mais je veux que vous les voyiez. Je les ai presque vus, mais je savais comment m'arrêter. Vous n'êtes pas curieux? J'ai toujours su que tu n'étais pas un scientifique! Tremblant, hein? Tremblant d'anxiété pour voir les choses ultimes que j'ai découvertes? Alors pourquoi tu ne bouges pas? Fatigué? Eh bien, ne t'inquiète pas, mon ami, car ils arrivent. . . . Regardez! Regardez, maudissez-vous, regardez! . . . C'est juste au-dessus de ton épaule gauche. . . . "


Il est incroyablement étonnant de voir comment HP Lovecraft peut créer quelque chose d'aussi frappant en quelques pages seulement.
05/12/2020
Harrie Kineard

Le début était si prometteur; le savant fou avec une grande vision pour voir la réalité alternative au-delà de la perception ordinaire, puis cela conduit à un point culminant plein d'action et à plat à la fin de nulle part.
05/12/2020
Joye Salles

La para-psychologie n'a jamais été aussi amusante auparavant. Oh et là aussi! Je le recommande vivement aux fans d'horreur de la pulpe. La version du film était encore meilleure.
05/12/2020
Zirkle Sauveur

Un conte d'horreur classique de la technologie allant trop loin et révélant des choses terribles qui n'ont jamais été conçues pour être vues par les yeux humains. Une fois que vous les verrez, ils vous hanteront jusqu'à ce que votre esprit se brise.
05/12/2020
Lear Mederos

Ce n'est pas mon Lovecraft préféré, mais ses compétences créatives et d'écriture brillent.
05/12/2020
Betti Heron

Une bonne petite histoire mais aurait été plus intéressante en tant que nouvelle plus longue. Je suis surpris que personne d'autre n'ait mentionné à quel point les expériences des narrateurs sont très proches des effets que le DMT semble produire.
05/12/2020
Durning Weekley

"J'ai exploité les ombres qui se déplacent d'un monde à l'autre pour semer la mort et la folie ... L'espace m'appartient, vous entendez?"

La tentation de la grandeur et du pouvoir au-delà de toute ampleur imaginable peut sans aucun doute conduire à d'autres mondes incompréhensibles, comme ce qui est arrivé à Tillinghast, le savant fou. Une histoire gothique, sombre et belle.
05/12/2020
Haeckel Degeyter

Encore une fois, écouté l'audio puis lu la version écrite. Cette fois, c'était différent de l'autre fois;) Je voulais relire cela simplement parce que c'était incroyable.

Magnifiquement effrayant et cool.

J'ai adoré toute l'histoire du docteur fou. Il a rendu possible l'impossible. C'était certainement unique, surtout compte tenu de la période de temps où l'histoire a été écrite. Ce médecin fou a créé un appareil électronique qui stimule une personne à pouvoir voir les plans d'existence en dehors de la réalité. À peu près, il a créé un moyen pour quelqu'un de voir une toute autre dimension.

Rappelez-vous ... il est fou et donc ... pauvre personnel. LOL! Je ne peux pas dire grand-chose d'autre, mais oui. Pauvres innocents!

J'aimerais pouvoir en dire plus! Il est SOO difficile de ne pas donner de spoilers. Je suppose que c'est la malédiction des nouvelles ... de courtes critiques.

Mais oui, c'était une excellente lecture. Bon mélange d'histoire, d'intrigue, de folie, de chair de poule et de divertissement. Je le recommande vivement. 5 étoiles. Honnêtement, je veux le relire ...
05/12/2020
Von Holden

"Ces vagues nous ouvriront de nombreuses perspectives inconnues de l'homme et plusieurs inconnues de tout ce que nous considérons comme la vie organique. Nous verrons celui où les chiens hurlent dans le noir, et celui où les chats dressent l'oreille après minuit…«Lorsque j'ai regardé From Beyond pour la première fois (1986) en parcourant les chaînes de télévision tard dans la nuit, j'ai été fasciné et horrifié. L'image du poisson véridique volant dans le grenier du scientifique, apparaissant de l'air mince au moyen d'un appareil électrique, m'a donné des frissons à l'époque et est restée dans un coin de mon esprit depuis. Ce n'est que deux décennies plus tard que j'ai découvert qu'elle était basée sur cette brillante nouvelle de Lovecraft.
05/12/2020
Sudnor Carrilo

Un départ pour le cycle de rêve, car l'aventure de ce protagoniste dans le paysage de rêve est entièrement intentionnelle et scientifiquement motivée. À cause de cela, il prend une vie beaucoup plus similaire aux histoires de savants fous de Lovecraft comme Herbert West Reanimator. Je pense cependant que "From Beyond" a un peu plus de succès simplement parce qu'il est plus original. Le savant fou feint toujours la divinité avec des expériences extrêmes hors de son contrôle, mais ces expériences sont plus sauvages et plus diverses que la simple réanimation de cadavres. Le mélange étrange des deux types d'histoire de Lovecraft fonctionne mieux que vous ne le pensez.
05/12/2020
Gregorio Eyer

HP Lovecraft écrit une courte histoire d'horreur comme le récit d'un collègue anonyme du scientifique décédé Crawford Tillinghast dont l'invention électronique détruite pourrait stimuler la glande pinéale pour permettre à une personne de percevoir l'existence au-delà de la réalité connue. Une fin surprise complique la conclusion de l'intrigue, et son utilisation invite à plusieurs lectures pour comprendre l'histoire. Alors que certains lecteurs pourraient être submergés par le langage centenaire de l'histoire, d'autres lecteurs à la recherche d'un récit édifiant sur les neurosciences ou le mystère métaphysique de la conscience devraient être divertis.
05/12/2020
Smukler Gaffney

ST Joshi souligne que le thème de l'histoire "d'une réalité au-delà de celle qui nous est révélée par les sens, ou celle que nous vivons dans la vie de tous les jours", se poursuit dans les contes ultérieurs de Lovecraft, tels que "The Shunned House" (1924), " La couleur hors de l'espace "(1927)," Les rêves dans la maison des sorcières "et autres. Par exemple, dans "The Shunned House", le narrateur dit que "l'étude et la réflexion scientifiques nous ont appris que l'univers connu à trois dimensions englobe la moindre fraction de tout le cosmos de substance et d'énergie.
05/12/2020
Fredi Coronado

La chose intéressante à propos de From Beyond est combien Lovecraft se penche sur la philosophie empirique; configurer intentionnellement le lecteur pour imaginer des phénomènes sensoriels au-delà de nos cinq habituels. L'histoire mérite d'être lue uniquement pour les descriptions extra-sensorielles, puis combinée avec l'élément d'horreur Lovecraft traditionnel, elle atteint un niveau supplémentaire.
05/12/2020
Melli Alber

J'adore HP Lovecraft, mais cette histoire pour une raison quelconque était hilarante pour moi. Ce savant fou décide qu'il peut faire voir aux gens des choses supplémentaires grâce aux ondes de résonance. Frankenstein me revient par vagues déferlantes. Ce n'est en aucun cas une mauvaise histoire, mais un peu ridicule par rapport aux nombreux contes les plus effrayants de Lovecraft.
05/12/2020
Gisser Rouhoff

Ma première rencontre avec HP Lovecraft. J'aurais dû commencer avec quelque chose de plus long, mais j'apprécie une bonne écriture et, si vous aimez l'horreur, ce que je n'aime pas, c'est très bien. Je vais lui donner une autre chance.
05/12/2020
Cressida Schwiefert

La vengeance d'un savant fou. Plus d'une intrigue réelle que la plupart des histoires jusqu'à présent. Joue avec le concept des mondes qui se chevauchent. J'ai bien aimé celui-ci aussi.

(Déplacement de l'examen de 2015 pour séparer le travail afin de faire de la place dans la collection pour examen, septembre 2017.)
05/12/2020
Claudina Condelario

Une histoire effrayante d'un homme qui est fait pour voir les êtres horribles d'au-delà qui sont parmi nous. C'est cette histoire qui m'a intéressée à Lovecraft. Une histoire vraiment effrayante.

Laisser un avis pour From Beyond